Fremeaux.com



Les grandes interprétations de Gérard Philipe

MOLIERE - LA FONTAINE - MARX - CERVANTES






Éternel jeune premier, Gérard Philipe est l’une des plus grandes vedettes du théâtre et du cinéma français de l’après-guerre. Ce coffret 3 CD réalisé par Jean-Baptiste Mersiol regroupe un savoureux corpus de grands textes littéraires, poétiques ou politiques, qui vont de La Fontaine à Marx, lus par le comédien. Sa diction remarquable, son charisme comme sa tendresse, ont fait de Gérard Philipe l’une des voix incontournables du patrimoine sonore francophone à laquelle cette anthologie sonore rend formidablement hommage.   
Patrick Frémeaux


« La Mort a frappé haut.
Elle a fauché celui-là même qui pour des millions d’adolescents exprimait la vie.
Il reste à jamais gravé dans notre mémoire.
Cependant il nous faut continuer : c’est une loi de notre métier, de son métier. Il savait que la vie est toujours trop courte quand il est question d’être utile aux hommes. Aux pires heures, alors que l’un de nous était abattu par la maladie, par la souffrance, par l’ombre du désastre, il souriait.
Travailleur acharné, secret, méthodique, il se défiait quotidiennement de ses dons. Il avait le droit d’être exigeant envers les autres, car il était d’abord cruel envers lui-même.
Il était loyal. Cela aussi comment l’oublier ? Il était fidèle. Fidèle à ses engagements du premier jour. Quoi qu’il advint. Quoi qu’il advienne. Cette fidélité, de lui à nous, de nous à lui, seule la mort pouvait la détruire. Elle l’a fait.
Dans des temps moins douloureux, nous rendrons l’hommage qu’il mérite à ce compagnon exemplaire.
Que le silence soit pour un temps encore le témoignage de notre deuil.
Mercredi 25 novembre 1959.
LE THÉATRE NATIONAL POPULAIRE
Jean Vilar




Les grandes interprétations de Gérard Philipe

MOLIERE - LA FONTAINE - MARX - CERVANTES


Par Jean-Baptiste Mersiol


C’est avec ces mots que Jean Vilar, directeur du Théâtre National Populaire à Paris rend hommage à Gérard Philipe au dos de la double édition Les plus beaux poèmes de la langue française. Ce double 33 tours réunit tous les enregis­trements réalisés par Georges Beaume, directeur artis­tique passionné de littérature qui œuvrera également dans le septième art en lançant la carrière du jeune Alain Delon avant de monter sa propre agence artistique. Tous les poèmes de ce double disque ne sont pas récités par Gérard Philipe, certains le sont par Maria Casarès, certains autres longs poèmes sont récités par les deux protagonistes sur le même enregistrement : il s’agit donc bel et bien d’une collaboration. Dans ce sens, nous avons décidé de publier l’ensemble de l’opus sans éjecter les poèmes dits par Maria Casarès. Maria Casarès de son vrai nom Maria Victoria Casarès Pérez, est née le 21 novembre 1922 à La Corogne en Espagne. Elle sera naturalisée française et deviendra l’une des plus grandes tragédiennes françaises, notamment dans le film Les Enfants du Paradis. Elle décède en 1996. En ce qui concerne le choix des poèmes, certainement effectué par Georges Beaume avec le consentement des deux artistes, il semble à la fois judicieux mais ce genre d’entreprise est toujours discutable. Bien entendu, dans la plupart des cas, il s’agit d’un grand classique concernant chaque poète, toutefois le choix Les Deux Pigeons de Jean de la Fontaine semble étonnant, mais il ne faut pas perdre à l’esprit que Gérard Philipe enregistra huit autres fables du même poète pour un 45 tours quelques années auparavant. Il est sans doute probable que l’on ait essayé d’éviter ici un doublon. Aucun poète du vingtième siècle n’est cependant présenté ici, comme Guillaume Apollinaire ou Louis Aragon, peut-être dû à la production récente des œuvres et à un manque de recul possible. Un autre élément donne hélas un aspect inégal à l’ensemble de ces poèmes : certains auteurs sont nommés avec leur prénom, d’autres non : Cela est surprenant de la part d’un artiste comme Gérard Philipe connu pour sa grande rigueur de travail. Quoi qu’il en soit cela ne gâche en rien la qualité de ces récitations. Les deux premiers disques de notre anthologie réunissent non seulement l’intégralité de ces poèmes lus mais éga­lement l’ensemble des fables de La Fontaine que Gérard Philipe enregistra en 1954 pour la firme Pathé.

Volontairement nous n’avons pas réuni les Fables de La Fontaine ensemble mais avons tenté de restituer les enregistrements comme ils furent présentés autrefois. Il est vrai que dans l’art de la fable, le poète familier des animaux n’a jamais été égalé, il est une sorte d’unique, le choix, le coup de cœur du narrateur. Jean De La Fontaine (1621-1695) a brillé tout au long des siècles, tandis que ses détracteurs sont depuis, tombés dans l’oubli. Il faut très certainement mettre cet avantage au compte de la critique acerbe de la société de l’époque, mettant en image l’humain tel qu’on peut toujours le voir agir aujourd’hui, faisant de chaque fable un véritable chef d’œuvre de poésie. Gérard Philipe avait enregistré huit fables en 1954, trois années avant d’entreprendre pour la firme Festival, les lectures des Plus beaux poèmes de la langue française et d’en effectuer un neuvième. Ces huit fables ont fait l’objet d’un 45 tours, format jeunesse dans une collection que Pathé développera les années suivantes notamment avec les rondes et chansons pour enfants interprétées par Bourvil, Pierrette Bruno et René-Louis Lafforgue. La catalogue Pathé ira jusqu’à développer son activité pour enfants en éditant dans son catalogue jeunesse, les aventures de Tintin. Il ne fait donc nul doute que la démarche artistique de Gérard Philipe et des ses producteurs se veuille à la fois orientée vers le monde du théâtre, de la littérature mais aussi dans une volonté pédagogique. L’acteur, en compagnie de Maria Casarès, va alors montrer l’étendue de ses talents, en récitant aussi bien François Villon qu’Arthur Rimbaud ; ainsi ils balayent en plus d’une heure trente, un demi millénaire de patrimoine poétique français. François Villon (1431-1489) et sa célèbre Ballade des pendus résume bien le personnage qu’il est : truand, malfrat, malandrin, amuseur de la cour des miracles et sans le sou. Il est le premier mauvais garçon à avoir ce génie hors du commun qui décrit les sentiments humains et la misère que le lecteur peut avoir connu et dans laquelle il puisse se reconnaître. Il est aussi le premier des grands poètes français. À l’inverse Clément Marot (1497-1544) avec L’Adieu aux dames de la cour, semble à l’opposé de François Villon puisqu’il est le protégé de François Ier et Margueritte de Navarre. Ceci dit il fut persécuté et exilé à l’étranger avant de mourir également dans la misère, ses souffrances ne faisant pas de lui un très grand poète, mais une référence dans la littérature française. Enfin dans un monde où les talents artistiques ne sont réservés en général qu’aux hommes, Louise Labé (1526-1565) fait figure d’exception et laisse derrière elle, le magni­fique pamphlet Je vis, je meurs… Cette dernière était surnommée « La Belle Cordière » et aimait beau­coup la vie amoureuse. Enfin Joachim Du Bellay (1525-1560), à la fois poète et critique, a su laisser dans notre patrimoine l’un des plus grands classiques : Heureux qui comme Ulysse qui inspirera plus tard Georges Brassens. Il est impossible de parler de Du Bellay sans évoquer Ronsard (1524-1585) et c’est chose faite dans cet album. Devenu sourd à l’âge de dix-huit ans, il fonda La Pléiade et passa sa vie à écrire des poèmes d’amour, politiques et mélancoliques comme À une jeune morte présenté ici. Il est connu que Ronsard fréquenta la cour et œuvra dans le but de plaire à Charles IX et Catherine de Médicis, ainsi François de Malherbe (1555-1628) suivit son exemple et dû sa fortune à Henri III, puis Henri IV qu’il réussit à séduire avec toute son arrogance légendaire. Enfin Agrippa d’Aubigné (1552-1630), s’inscrit dans notre culture comme étant le premier soldat poète mais il resta toujours en retrait. Avec Corneille (1606-1684), nous ne sommes plus uniquement dans le monde de la poésie mais nous entrons dans la grandeur des œuvres tragiques et comiques. Ses œuvres sont devenues les grands classiques du théâtre français, passant du Cid, par Cinna où encore Le Menteur. Ici c’est un extrait du Cid qui a été choisi. Il ne s’agit pas du passage le plus célèbre, mais il est d’une force absolument déconcertante. Ainsi s’achève à l’époque la première face du premier disque de lecture des plus beaux poèmes de la langue française. C’est avec Molière (1623-1673) que débute la seconde face de ce disque, et qui marque un tournant dans la culture française. Le plus célèbre des dramaturges se voit réciter des extraits de sa pièce maitresse Le Misanthrope. D’abord directeur de troupe et acteur il s’essaya avec succès dans l’écriture de ses propres pièces bien que de son vivant il eut été toujours harcelé, attaqué et sévèrement critiqué par ses contemporains. Ses pièces intemporelles telles que L’Avare, Le Malade imaginaire, L’École des femmes ou encore Les Précieuses ridicules drainent toujours, 400 ans plus tard les foules et déclenchent autant de rires. On ne peut pas parler de Molière sans évoquer Racine (1639-1699) poète de l’amour et de la tendresse dont le talent équivaut à celui de Molière, faisant de lui une figure incontournable de notre patrimoine français. Que dire d’André Chénier (1762-1794) qui a judicieusement été choisi ici avec La Jeune tarentine et qui reste certainement le seul poète du XVIIIe siècle a être resté dans l’histoire ? Il se révolta contre la terreur du régime avant d’être condamné à l’échafaud. Il composa La Jeune captive et Les Lambes la veille de son exécution. Alphonse de Lamartine (1790-1869) est ici présent avec Le Lac, toutefois il paraît un peut trop doux face à ses contemporains bien qu’il ait joué un rôle important lors de la Révolution de 1848. Alfred de Vigny (1797-1863) semble moins effacé dans La Mort du loup, doté d’un style à la fois classique et romantique, il n’en oublie pas moins son accès de désespoir et de désenchantement total. On devine dans ses écrits, qu’il fut un homme se considérant en manque de reconnaissance, malheureux, triste et solitaire.

N’oublions pas Gérard de Nerval (1808-1855), qui doit être reconnu comme étant le premier « poète maudit » et semble avoir rêvé sa vie. Ainsi s’achève une lignée de poètes et un tournant va pourtant avoir lieu. Il est d’ailleurs étonnant de constater avec quel brio le double disque de Georges Baume est construit. Chaque face jusqu’ici semble marquer un moment important dans l’histoire de la littérature, comme si le double opus avait une volonté pédagogique, une orientation historique. Cela sera néanmoins, moins vrai pour la seconde face du second volume, les deux premiers poèmes de la troisième face prenant une face complète, il sera difficile au début de la quatrième face de mettre en évidence pareil changement dans l’art poétique. Toutefois cette troisième face débute avec Booz endormi de Victor Hugo (1802-1885). Poète, écrivain et homme politique gigantesque, il est aujourd’hui l’écrivain qui a puisé dans tous les registres, il était également peintre et organiste. Son œuvre est considérable et abondante, il est le Titan de la pensée et du verbe, il n’est donc pas étonnant qu’il tienne ici la place la plus importante de ce double disque. Pour compléter cette face, Alfred de Musset (1810-1857) s’avère un choix contemporain et judicieux. La Nuit de mai représente son grand chef d’œuvre de déchirure pour un homme dont la vie a été malmenée par le chagrin. Leconte de Lisle (1818-1894) ouvre la quatrième face : choix étonnant mais qui a le mérite de mettre en lumière ce poète né à l’île de la Réunion. Le poème Midi ici retenu est influencé directement par la poésie hugolienne. Un autre choix étonnant s’avère être Recueillement de Charles Baudelaire (1821-1867). On s’étonnera de ne pas trouver ici de plus grands classiques tels que L’Invitation au voyage ou Le Chat, peut-être justement en raison du fait qu’ils aient déjà trop souvent été interprétés. Issu de son unique recueil de poésie Les Fleurs du mal, ce poème résume aussi l’héritage de l’esprit des poètes maudits que Baudelaire transfigure. Victor Hugo a dit de lui qu’il avait « doté l’art d’un frisson nouveau ». Étonnement Le Saut du Tremplin de Théodore de Banville (1823-1891) semble plus effacé après Charles Baudelaire malgré son culte sacré de la rime, qui rappelle Ronsard et Victor Hugo. José Maria de Hérédia (1842-1905) s’oriente quant à lui vers le sonore et la rime qui porte. Albert Samain (1859-1900) avec L’Infante est un digne héritier de Baudelaire, oeuvrant dans la mélancolie sans toutefois rivaliser avec le maître. Rappelons que son écrit Aux flancs du vase (1898) a longtemps été le livre français le plus réédité. Que dire de Stéphane Mallarmé (1842-1898) qui a été le plus ignoré de tous les poètes français, passant la majorité de son temps à se faire dénigrer dans son art avant toutefois de connaître un succès considérable avec Vers et prose (1893) où l’on retrouve la plus grande partie de ses importants poèmes. On aperçoit dans Brise Marine, la complexité de sa poésie, énigmatique et difficile d’accès mais qui met en évidence des tournures de styles absolument nobles. Enfin pour conclure ce double disque en beauté, Georges Beaume a su mettre en valeur le couple le plus légendaire de la poésie française, deux hommes complices qui vécurent ensemble avant de vivre le drame : deux poètes des plus maudits qui ont fait de la poésie française ce qu’elle est encore aujourd’hui. Paul Verlaine et Arthur Rimbaud. Paul Verlaine (1844-1896) qui a eu une existence pleine de débauche, accentuée par son alcoolisme et une mort misérable à l’hôpital, sera toujours le poète qui représente le mieux la France à travers le monde. Le Colloque sentimental est un grand classique connu de toutes les lèvres, et il restera toujours le poète de référence dont la poésie Amour d’automne donna le signal pour l’assaut du débarquement en Normandie par les alliés anglais et qui marquera de surcroit le début de la fin de la seconde guerre mondiale. Son comparse Arthur Rimbaud (1854-1891) eut une vie encore plus tourmentée, notamment à cause de Paul Verlaine et signe à l’âge de dix-sept ans seulement son poème le plus magistral : Le Bateau ivre. Verlaine et Rimbaud, tout comme Baudelaire sont aujourd’hui encore considérés comme étant les poètes ayant exercé l’influence la plus profonde sur la poésie française contemporaine, ouvrant la voie à Guillaume Apollinaire et Louis Aragon. Ainsi s’achève ce disque qui laisse une porte ouverte sur le XXe siècle encore en plein déroulement.

On aurait tort de penser que l’art de Gérard Philipe se limite à la littérature française. L’acteur va aussi enregistrer des extraits d’une autre œuvre aux dimen­sions beaucoup plus politiques. En 1955, il enregistre pour le compte du label des éditions Hachette : L’Encyclopédie sonore, un curieux 45 tours contenant La pensée de Marx. Il s’agit d’une adaptation des œuvres de Karl Marx, co-écrites avec Friedrich Engels : Le Capital et Le Manifeste du Parti Communiste. Ces œuvres datent de la moitié du XIXe siècle et mettent en évidence la pensée communiste en faveur des classes sociales ouvrières. Ainsi cinq plages sont au programme résumant le pensée marxiste : celle-ci repose à l’origine sur les bases politiques, sociologiques et économiques de son fondateur et celles de Friedrich Engels. Il s’agit dans ce mouvement de participer au mouvement réel de la lutte des classes afin d’obtenir une société sans classes en tant qu’alternative au capitalisme. Quoi qu’il en soit, cet enregistrement demeure anecdotique dans la carrière de Gérard Philipe mais tient une importance tout à fait particulière dans sa vie. Il ne s’agit pas là d’une simple commande de l’éditeur mais d’une entreprise de la propre conviction du narrateur qui adhéra et soutiendra toujours le Parti Communiste français. Ce disque a un intérêt historique c’est pourquoi nous jugeons utile de le rééditer ici.

Le troisième CD de cette anthologie est en première partie consacré à une œuvre plus légère mais non moins légendaire : Don Quichotte de la Manche. Publié en deux parties en 1605 et 1615 par Miguel de Cervantès à Madrid, il va devenir rapidement l’un des plus grands classiques de la littérature espagnole et traverser les frontières. À la fois roman médiéval et roman de chevalerie, le personnage de Don Quichotte se présente comme étant généreux et idéaliste. L’intrigue est assez ubuesque pour l’époque : Alonso Quichano, un modeste hidalgo est obnubilé par les livres de chevalerie qu’il collectionne de manière abondante. Ce dernier finit par se prendre pour un chevalier errant du nom de Don Quichotte et se donne pour mission de parcourir l’Espagne afin de combattre le mal et protéger les opprimés. Avec son cheval Rossinante et l’aide d’un écuyer Sancho Pança qui monte un âne à ses côtés, il parcourt le pays : très rapidement Don Quichotte semble prit d’hallucinations, il voit à travers une moindre auberge, un château enchanté, il confond les paysannes avec de belles princesses et s’éprend d’amour pour la Dulcinée du Toboso alors qu’il ne la rencontrera jamais. Le succès de ce roman est considérable, et a été reçu de manière différente selon les époques : à l’origine, dès sa publication, il a été considéré à juste titre comme étant un roman comique. Après la révolution française en revanche il a été interprété comme étant le message d’une contestation contre la société toute entière, si bien qu’au XIXe siècle on l’a targué de commentaire social. Aujourd’hui, il est à la fois perçu comme un roman comique mais aussi comme l’un des plus grands chefs d’œuvres littéraire et précurseur pour son époque.

L’adaptation que Gérard Philipe interprète en 1957 pour le compte de la maison de disque Le Petit Ménestrel, renforce l’idée de roman comique. Il faut dire que la publication en livre-disque 33 tours, 25 centimètres est destinée au jeune public. Sur une musique de Vincent Vial et des illustrations de Maurice Tapeiro, J.J Bloch adapte en 30 minutes l’essentiel des 74 chapitres qui constituaient les deux volumes originaux. Comme à son habitude, Le Petit Ménestrel met en scène, comme un film audio des scènes drôles avec la complicité de Jean Bolo dans le rôle du Chevalier (Jean Bolo est un habitué des seconds rôles pour cette maison de disque), Caroline Cler joue le rôle de Antonia, Jean Negroni est Cervantès, Le Charretier est interprété par Robert Bazile, sans compter Georges Carmier dans le rôle du Chevrier et Jacques Fabbri dans le rôle de Sancho Pança. Avec Gérard Philipe dans le rôle de Don Quichotte, on ne peut pas rêver plus belle affiche. La réalisation sonore est extrêmement réussie et soignée et fait de ce disque un chef d’œuvre aussi réussi que l’œuvre littéraire. Enfin pour conclure cette anthologie tournée vers les grands classiques, nous avons trouvé judicieux d’ajouter un extrait de la pièce d’Alfred de Musset : Lorenzaccio. Il s’agit là d’une captation en public au Théâtre National Populaire (TNP) où Gérard Philipe interprète le rôle de Lorenzo en compagnie d’autres acteurs très réputés pour l’époque, à savoir Georges Wilson dans le rôle de Scoronconcolo, Lucienne Lemarchand dans le rôle de Marie et Samson Fainsilber dans le rôle de Philippe Strozzi. Cet extrait permet aussi d’entendre Gérard Philipe et ses talents extraordinaires d’acteur, hélas disparu trop tôt.

Jean-Baptiste Mersiol



© Frémeaux & Associés 2021


DISCOGRAPHIE

CD 1
Poèmes (avec Maria Casarès)
 1. François Villon : La ballade des pendus    2’24
 2. Clément Marot : L’adieu aux dames de la Cour    1’58
 3. Louise Labé : Je vis, je meurs…    1’00
 4. Joachim du Bellay : Heureux qui comme Ulysse…    0’58
 5. Ronsard : À une jeune morte    1’07
 6. Malherbe : Consolation à M. Du Perrier    4’11
 7. Aggripa d’Aubigné : O France désolée    2’47
 8. Corneille : Stances du « Cid »    3’49
 9. La Fontaine : Les deux pigeons    4’48
10. Molière : Le Misanthrope    3’09
11. Racine : Les adieux de « Bérénice »    3’37
12. André Chénier : La jeune Tarentine    2’26
13. Lamartine : Le lac    4’19
14. Gérard de Nerval : El Desdichado    1’05
15. Alfred de Vigny : La mort du Loup    6’17
16. Victor Hugo : Booz endormi    6’55
17. Alfred de Musset : La nuit de mai    14’19
Gérard Philipe & Maria Casarès – Poèmes – Disque Festival - FLD 166M. 1959.


CD 2
Poèmes
 1. Leconte de Lisle : Midi    2’46
 2. Charles Baudelaire : Recueillement    1’24
 3. Théodore de Banville : Le Saut du Tremplin    2’09
 4. José Maria De Hérédia : Les Conquérants    1’01
 5. Albert Samain : L’Infante    3’33
 6. Stéphane Mallarmé : Brise marine    1’27
 7. Verlaine : Colloque sentimental    1’29
 8. Arthur Rimbaud : Le bateau ivre    7’42
Fables de La Fontaine
 9. Le corbeau et le renard 1’20
10. La laitière et le pot au lait 1’40
11. Le loup et l’agneau    1’31
12. L’âne et le petit chien    1’29
13. Le coche et la moule    2’05
14. Le loup devenu berger    1’58
15. Le petit poisson et le pêcheur    1’44
16. Le singe et le dauphin    2’06
Karl Marx - Manifeste du parti communiste
17. Partie 1    3’15
18. Partie 2    2’42
19. Partie 3    1’20
20. Partie 4    3’18
21. Partie 5    1’59

1 à 8 : Gérard Philipe & Maria Casarès – Poèmes – Disque Festival - FLD 166M. 1959.
9 à 16 : Gérard Philipe présente les fables de La fontaine – Disque Pathé - 45 EA 111. 1954.
17 à 21 : Karl Marx – Disque L’encyclopédie sonore – 1955 – 320-E-048


CD 3  
Don Quichotte de la Manche
 1. Introduction    1’01
 2. Dans un village d’une province espagnole…    0’51
 3. Antonia, Antonia…    4’04
 4. Fout, Don Quichotte l’était sans doute    3’26
 5. Écoutez ! Vous entendez ce vent Seigneur Chevallier ?    0’39
 6. Il faut reconnaître…    2’45
 7. Ami Sancho…    0’46
 8. Et tandis que nos voyageurs continuaient ainsi la route…    0’26
 9. Bonjour Antonia…    2’35
10. Seigneur Don Quichotte…    2’08
11. Don Quichotte pied à terre, l’épée à la main…    1’43
12. Dans la soirée de ce jour-là…    3’18
13. Au cours des semaines qui suivirent…    2’24
14. En allant prendre place à l’extrémité de la plage…    2’23
15. Et c’est ainsi que Don Quichotte rentra chez lui…    2’20
Lorenzaccio
16. Lorenzaccio (extrait de la pièce de théâtre)    14’34

1 à 15 : Don Quichotte de la Manche – Disque Le Petit Ménestrel - ALB 28. 1957. Adaptation de J.J Bloch. Guitare : José Maria Sierra, Ramon Cueto. Musique de Vincent Vial. Gérard Philipe (Don Quichotte), Caroline Cler (Antonia), Jean Negroni (Cervantès), Jean Bolo (Le Chevalier), Georges Carmier (Le Chevrier), Sancho Pança (Jacques Fabbri),
16 : Lorenzaccio – Disque ADES – TS 30 – LA 522. 1962. Gérard Philipe (Lorenzo),
Georges Wilson (Scoronconcolo), Samson Fainsilb (Philippe Strozzi), Lucienne Lemarchand (Marie).


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS, AVEC JEAN GABIN
VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS, AVEC JEAN GABIN
« Vingt mille lieues sous les mers » de Jules Verne, publié en 1869, fait l’objet...

SONORAMA 1958-1962
SONORAMA 1958-1962
Ce coffret 3 CD propose d’aborder les actualités culturelles et politiques des années...

SODOME ET GOMORRHE - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL 4 - MARCEL PROUST
SODOME ET GOMORRHE - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL 4 - MARCEL PROUST
Pour la première fois, un éditeur présente l’essentiel de l’oeuvre de Marcel...

PHILOSOPHIE DE DON QUICHOTTE - LE RÉEL N’A PAS EU LIEU - MICHEL ONFRAY
PHILOSOPHIE DE DON QUICHOTTE - LE RÉEL N’A PAS EU LIEU - MICHEL ONFRAY
Don Quichotte est le grand roman qui met en scène le déni et établit pour la...

NEGRITUDE & POESIE - LES GRANDES VOIX DU SUD VOL 1
NEGRITUDE & POESIE - LES GRANDES VOIX DU SUD VOL 1
A l’origine parus dans les années 1980 sous forme de 33 tours, ces enregistrements produits par...

LES TROIS MOUSQUETAIRES - ALEXANDRE DUMAS - (INTEGRALE MP3)
LES TROIS MOUSQUETAIRES - ALEXANDRE DUMAS - (INTEGRALE MP3)
Armés de leur épée et de leur mousquet, les mousquetaires sont...

LES SECRETS DE DIEU - L'AGNEAU DE LA NOËL - MARCEL PAGNOL
LES SECRETS DE DIEU - L'AGNEAU DE LA NOËL - MARCEL PAGNOL
“Parce que j’ai maintenant des petits enfants, j’ai souvent envie de raconter des...

LES CONFESSIONS - SAINT AUGUSTIN
LES CONFESSIONS - SAINT AUGUSTIN
Pourquoi Les Confessions ont-elles fait date ? Parce qu’elles sont porteuses d’une double...

LE VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT - LOUIS FERDINAND CELINE
LE VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT - LOUIS FERDINAND CELINE
Le plus grand livre sonore en langue française (1000 minutes)

Le texte intégral lu par Denis Podalydes en...

LE RAVISSEMENT DE LOL V. STEIN - MARGUERITE DURAS
LE RAVISSEMENT DE LOL V. STEIN - MARGUERITE DURAS
Texte intégral sur 4 CD lu par Fanny Ardant (suivi lecture : Olivier Cohen) accompagné d'un livret 16 pages de...

LE JOUEUR - DOSTOÏEVSKI
LE JOUEUR - DOSTOÏEVSKI
Texte intégral en 5 CD lu par Jacques Bonnaffé.
Accompagné d'un livret de 16 pages par...

LA SYMPHONIE PASTORALE - ANDRE GIDE
LA SYMPHONIE PASTORALE - ANDRE GIDE
Coffret 2 CD présentant l'enregistrement historique de 1956 de Jean Topart.

C’est en...

LA GRANDE BRETÊCHE - HONORE DE BALZAC
LA GRANDE BRETÊCHE - HONORE DE BALZAC
« Sous l’effet de la volonté et des excitants, les hommes forment une...

LA FILLE DU PUISATIER - MARCEL PAGNOL
LA FILLE DU PUISATIER - MARCEL PAGNOL
Frémeaux & Associés, les Editions de la Treille et la succession Marcel Pagnol remettent...

LA BIBLE - ANCIEN ET NOUVEAU TESTAMENT
LA BIBLE - ANCIEN ET NOUVEAU TESTAMENT
La Bible en 10 CD !
Une écoute des textes fondateurs.

Sélection de 200 textes par...

L'AFRIQUE LITTERAIRE - POETES, ROMANCIERS ET DRAMATURGES
L'AFRIQUE LITTERAIRE - POETES, ROMANCIERS ET DRAMATURGES
L’AFRIQUE DES CULTURES
Poètes, romanciers et dramaturges : 34 grands auteurs pour une...

L'ABBESSE DE CASTRO - STENDHAL
L'ABBESSE DE CASTRO - STENDHAL
Enregistrement historique de 1956 en 3 CD lu par Jean Piat (INA)

Stendhal naît à...

ÊTRES DIFFÉRENTS... ÊTRES ÉGAUX ? - ALBERT JACQUARD
ÊTRES DIFFÉRENTS... ÊTRES ÉGAUX ? - ALBERT JACQUARD
Les mutations profondes des conditions de l’espèce humaine ne font pas la une.
Pourtant les...

DU CÔTÉ DE CHEZ SWANN - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU 1 - MARCEL PROUST
DU CÔTÉ DE CHEZ SWANN - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU 1 - MARCEL PROUST
Pour la première fois, un éditeur propose l’essentiel de l’oeuvre de Marcel Proust,...

DES GAULOIS AUX CAROLINGIENS - UN COURS PARTICULIER DE BRUNO DUMÉZIL
DES GAULOIS AUX CAROLINGIENS - UN COURS PARTICULIER DE BRUNO DUMÉZIL
Pour la première fois, l’éditeur des savoirs, les Presses Universitaires de France, et la...

DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
Enregistrement historique de 1959 par Jean Desailly en 3 CD (INA)

De la Terre à la Lune et...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 8 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 8 - MICHEL ONFRAY
12 cours enregistrés par Michel Onfray.

Les ultras des lumières volume 2 -...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 5 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 5 - MICHEL ONFRAY
Les libertins baroques : De Pierre Charron à Cyrano de Bergerac Une histoire parallèle de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 11 - - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 11 - - MICHEL ONFRAY
De Feuerbach et Darwin à Thoreau et Schopenhauer

Le grand tournant de...

COMMENT PEUT-ON ÊTRE FRANCAIS ?
COMMENT PEUT-ON ÊTRE FRANCAIS ?
Le fondateur du Nouvel Observateur analyse depuis toujours les subtils méandres de...

CHARLES DARWIN EXPOSÉ ET EXPLIQUÉ PAR PATRICK TORT
CHARLES DARWIN EXPOSÉ ET EXPLIQUÉ PAR PATRICK TORT
Jamais Darwin, penseur de la survie par la transformation, comme l’explique volontiers Patrick Tort,...

CALIGULA LU PAR ALBERT CAMUS
CALIGULA LU PAR ALBERT CAMUS
Texte intégral enregistré par Albert Camus en 1954 suivi d'entretiens de l'INA.

BUSSY RABUTIN - L’ESPRIT LIBERTIN DU XVIIE SIECLE
BUSSY RABUTIN  - L’ESPRIT LIBERTIN DU XVIIE SIECLE
Celui qu’on nomme Bussy-Rabutin est l’un des plus fameux libertins du Grand Siècle. Apprécié...

ANTHOLOGIE DE LA POESIE DE LANGUE FRANCAISE
ANTHOLOGIE DE LA POESIE DE LANGUE FRANCAISE
Coffret 6 CD & livret 80 pages présentant six siècles de poésie du Moyen-Age au...

ANGELIQUE - GERARD DE NERVAL
ANGELIQUE - GERARD DE NERVAL
Texte intégral lu par Roger Blin en 1955 (INA)

Figure lointaine et floue de la...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
bandeau bourgueil.gif
Bourgueil 2018.jpg
Titre_integrale_onfray.gif
Net Cosmos + Decadence.jpg
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
pub_net_cat_202122.jpg
Titre_Galerie.gif
visuel_galerie_fa_nouvelle_collection_2021.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Inédits
pub_net_live_in_paris_6v_hodges.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Titre_Histoire.gif
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif